Quand le diable sortit de la salle de bain

Éditeur NOIR SUR BLANC
Collection : Notabilia
Paru le
Papier ISBN: 9782882503848
Numérique - Epub Protection: filigrane ISBN: 9782882503886
Pas en inventaire. Sur commande : Délai de 5 à 14 jours ouvrables

Quand le diable sortit de la salle de bainDans un petit studio mal chauffé de Lyon, Sophie, une jeune chômeuse, est empêtrée dans l'écriture de son roman. Elle survit entre petites combines et grosses faims. Certaines personnes vont charitablement l'aider, tandis que son ami Hector, obsédé sexuel, et Lorchus, son démon personnel, vont lui rendre la vie plus compliquée encore. Difficile de ne pas céder à la folie quand s'enchaînent les péripéties les plus folles.Après la mélancolie de La condition pavillonnaire, Sophie Divry revient avec un roman improvisé, interruptif, rigolo, digressif, foutraque, intelligent, émouvant, qui, sur un fond de gravité, en dit long sur notre époque.Le lendemain, je me dis que l'heure n'était plus à trouver du travail, mais de l'argent. Alors je fis ce que tout le monde aurait fait à ma place : j'allumai mon ordinateur. Via le site PriceMinister, j'avais vendu de nombreuses affaires du temps de mon Grand Exode. Le Grand Exode est le moment où je me suis arrachée à ma vie précédente. Chacun a dans son coeur son après-guerre, sa Libération ; chacune a vécu sa sortie d'Égypte, son New Deal, sa Grande Dépression ; chaque biographie personnelle peut s'écrire de la même manière qu'un livre d'histoire, avec ses périodes glaciaires et ses révolutions.

Les libraires craquent

  • Une suggestion Littérature étrangère par la librairie Monet

    « Pour cette quatrième publication, Sophie Divry éclaire, avec humour noir et sarcasme, les zones d'ombres du chômage. Le roman s'ouvre sur le personnage de Sophie, jeune écrivaine et chômeuse qui reçoit une facture soustrayant considérablement le solde de son compte. Entre l'estomac vide de nourriture peu appétissante et les distractions d'un ami, de la mère, du diable intérieur, elle nous initie à cette quête de l'argent qui tarde à arriver. Chaque petit geste devenant une aventure. Et il y a ce roman à écrire... Avec une maîtrise assurée de la langue, l'invention de nouveaux mots, une typographie inventive, le roman se développe comme un portrait complexe d'une société où la précarité et la solitude s'accentuent trop rapidement. » - Une suggestion de Marie-Ève Blais

  • Le meilleur de 2015 par la librairie Les libraires

    Quand le diable sortit de la salle de bain est tout simplement jouissif, digressif et hilarant. Il s’agit des mésaventures d’une chômeuse-écrivaine qui s’appelle Sophie, comme l’auteure - qui tire le diable par la queue, le tout à des lieues du ton complaisant ou larmoyant. Divry possède un talent surprenant pour faire éclater les normes du roman contemporain en usant de calligrammes, de mises en abyme, de néologismes, de bonus en fin de roman, etc., sans que la lecture ne s’en trouve affectée. C’est rafraîchissant, maîtrisé et éclaté!
    - Josée-Anne Paradis, Les libraires

Les libraires vous invitent à consulter

Sophie Divry : Tribulations d’une chômeuse qui tire le diable par la queue

Par publié le

Depuis son premier roman, La cote 400, l’auteure française prouve qu’elle sait renouveler son originalité et innover sur le plan formel. Avec Quand le diable sortit de la salle de bain, elle raconte les aventures, désolantes mais joyeuses, d’une jeune écrivaine qui peine à mettre du pain sur sa table (quoique le pain soit l’une des rares denrées qu’elle puisse encore s’acheter). Un roman digressif à souhait, savamment écrit et bien dosé d’humour. Parce qu’après tout, le diable, il sait faire la

Le meilleur de 2015: nos 25 choix!

Par publié le

Encore cette année, l’équipe de Les libraires avait envie de partager avec vous ses meilleurs livres de l’année 2015. On s’est donc lancé le défi d’en choisir cinq chacun. Un défi quasi impossible : on l’avoue, on a tous essayé de tricher pour en ajouter quelques-uns de plus, on a souhaité augmenter nos choix à dix titres, etc. Comment se restreindre à cinq livres alors que cette année a été si foisonnante de lectures inoubliables!? Finalement, on a tranché, et l’on vous propose la liste de nos

Femmes de combat

Par publié le

Folle entreprise que celle de Sophie Divry avec Quand le diable sortit de la salle de bain : un roman « improvisé, interruptif et pas sérieux»! Le voyage s’avère aussi débridé et réjouissant qu’une fête, malgré qu’il relate les pérégrinations d’une chômeuse à la recherche d’un emploi. Si ces temps d’austérité peuvent inspirer la déprime, il en est tout autrement de ce livre dédié aux « improductifs, aux enfants, aux affamés, aux rêveurs, aux mangeurs de nouilles et aux “défaits” ». Sans banalise

La première sélection du Médicis

Par publié le

C’est au tour du Médicis de nous dévoiler sa première sélection. L’an dernier, il avait récompensé Terminus radieux d’Antoine Volodine (roman français), Lola Bensky de Lily Brett (roman étranger) et «Manifeste incertain» tome 3 : La mort de Walter Benjamin de Frédéric Pajak (essai). Les paris sont ouverts pour l’année 2015. La deuxième sélection sera connue le 7 octobre et les lauréats seront dévoilés le 5 novembre. Les 15 romans français Titus n’aimait pas Bérénice, par Nathalie Azoulai (P.O.

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres