Punk Press. L'histoire d'une révolution esthétique, 1969-1979

Non disponible.

I'm so bored with the USA !1969 ok / Vieux punks de seize ans sous méthédrine / Les protos branchent le cordon / lggyyyyyyy / La vie en cartoon pâte / Lou n'est pas content / Drogues dures en intraveineuse / Jouer vite, très vite / Les intellos hippies découvrent le punk / Rechercher et détruire / Qui a foutu le Bomp, bordel ? / Flip Side ou comment ne pas flipper / Panter the king of punk art / Pettibon captif du chaos / The death of Punk [original]Anarchy in the UK !La généalogie Zig Zag du pub rock / Respirer de la glu et autres mauvaises habitudes du rock'n'roll / Fanzine, une définition standard / Casser du disque / Marre des Pistols / Punkture et mixture / Blah blah woof woof / Les gosses d'Hitler dînent en ville / Je me sens un peu vide / Grande escroquerie vs Massacre à la tronçonneuse / La génération X se prostitue / Réaction négative ou logique dangereuse ? / Bref, confidentielMade in phrance !Rock critic au pays du bal musette / Nouvelles du front et chroniques mondaines / Les employés du centre de tri postal / Annie aime les punkettes / Juste une question de feeling / Les jouets puants cartonnent à la Tsing tao / Un couturier situationniste / Tu vois ce que je veux dire ? / Une nuit pas comme les autres / Objectif ? subjectif ! / Le blues de baby alone / La dictature graphique / Les filles sont de sortie / Un optimisme de Façade

Les libraires craquent

  • Par Christian Girard par la librairie Pantoute

    En 1969, Iggy Pop, alors à la tête de la formation The Stooges, enterrait dans ses râles électriques ce qu’il restait d’illusions fanées des années Flower Power. Ces vagissements rageurs marquaient d’une certaine manière la naissance du punk. Une explosion sans précédent dans le monde de la musique rock et qui allait se manifester jusque dans ses moyens de diffusion. Tout un courant sous-terrain de publications mêlant une esthétique nouvelle et pleine d’outrages à un savoir-faire né de la philosophie du DIY (Do It Yourself, Fais-le toi-même) voyait le jour et se répandait partout en occident. Contestation, détournement, irrévérence face à l’ordre établi et à l’hypocrisie consumériste, voilà ce que donne à voir le superbe album Punk Press.


  • Commenté dans la revue Les libraires par Christian Girard, librairie Pantoute

    En 1969, Iggy Pop, alors à la tête de la formation The Stooges, enterrait dans ses râles électriques ce qu’il restait d’illusions fanées des années Flower Power. Ces vagissements rageurs marquaient d’une certaine manière la naissance du punk. Une explosion sans précédent dans le monde de la musique rock et qui allait se manifester jusque dans ses moyens de diffusion. Tout un courant sous-terrain de publications mêlant une esthétique nouvelle et pleine d’outrages à un savoir-faire né de la philosophie du DIY (Do It Yourself, Fais-le toi-même) voyait le jour et se répandait partout en occident. Contestation, détournement, irrévérence face à l’ordre établi et à l’hypocrisie consumériste, voilà ce que donne à voir le superbe album Punk Press.

Les libraires vous invitent à consulter

Le punk : génération néant

Par publié le

Après les années du Flower Power, au tournant des années 70, vinrent les années de violentes désillusions. Une nouvelle génération de rockers, au look débraillé, allait incarner cet air du temps.

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres