Fin de l'abondance (La): Économie dans un monde post-pétrole

Éditeur ECOSOCIETE
Paru le
Papier ISBN: 9782897190545
Numérique - Epub Protection: filigrane ISBN: 9782897190569
Numérique - PDF Protection: filigrane ISBN: 9782897190552
Pas en inventaire. Sur commande : Délai de 5 à 14 jours ouvrables

Quoi qu’en disent les adeptes du développement durable, les substituts aux énergies fossiles abondantes et bon marché n’existent pas. Aucune source d’énergie alternative ne pourra offrir un rendement aussi élevé que celui des énergies fossiles. Puisqu’ils refusent d’intégrer cette réalité, les modèles économiques dominants ne peuvent rendre compte de l’après-pétrole, et les habitants des sociétés industrielles sont incapables se préparer aux profondes mutations qui les attendent. Plongeant aux fondements de la pensée économique depuis Adam Smith, La fin de l’abondance montre que l’actuelle orthodoxie néoclassique fait fausse route en traitant la Terre et ses ressources comme des facteurs de production inépuisables, ce qu’elles ne sont pas. Avec les énergies alternatives diffuses, l’humain pourra peut-être réchauffer l’eau du bain, mais il ne pourra faire tourner les gigantesques turbines électrogènes qu’exige notre société de transformation industrielle, de consommation, de déplacements gigantesques et d’information électronique. Au fond, écrit Greer, l’ère industrielle tout entière, fondée sur les sources d’énergies concentrées et accessibles, aura peut-être représenté la plus grande bulle spéculative de l’histoire. Traçant du monde de demain un portrait qui évoque explicitement le tiers-monde, John Michael Greer plaide en faveur des technologies intermédiaires chères à E.F. Schumacher (Small is Beautiful), de changements politiques propres à adoucir la transition... et d’une bonne dose de stoïcisme.

Les libraires vous invitent à consulter

Jour de la Terre : encore !

Par publié le

Pour que le Jour de la Terre, qui était officiellement hier le 22 avril, soit au coeur de nos priorités chaque jour, voici une sélection à-propos : Les limites à la croissance (dans un monde fini) de Dennis Meadows, Donella Meadows et Jorgen Randers Car après trois décennies d’expansion économique débridée, le problème n’est plus de savoir comment éviter d’excéder les limites de la planète, mais bien comment faire pour revenir à l’intérieur de ces limites. La fin de l'abondance - L'économie d

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres