Épiphanie

Éditeur LEMEAC
Paru le

Pas en stock.

"J'étais aimée, aimante, et, irréprochable, j'avais réussi à allier dans mon agenda des tonnes de rendez-vous et soins en médecines alternative et traditionnelle. Je suivais assidûment les enseignements des thérapeutes, supportais méthodiquement les injections d'hormones matin et soir avec toutes les précautions dictées par le protocole de la clinique de fertilité. [...] Non fumeuse, diète optimale, j'étais prête pour enfanter, et surtout, c'était MON tour." C'est le récit d'une mère-née dont les bras et le ventre, sans raison, demeurent cruellement vides. La confession d'une femme qui n'a pas la foi, loin de là, mais qui est prête à croire tout et n'importe qui, tant que son espoir fou d'avoir un enfant est ravivé. Or la confiance aveugle, pas plus que la volonté, n'y fait. Son besoin devient obsessionnel. Et les pièges fatals se multiplient le long de son chemin de croix. Jusqu'au jour où, vaincue, elle est touchée par la grâce.

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Émilie Bolduc, librairie Le Fureteur

    Avec ce nouveau roman, Myriam Beaudoin nous laisse entrer dans une partie très intime de son vécu. Elle nous raconte toutes les épreuves que son conjoint et elle ont dû traverser dans le but de devenir parents. Quand nous sommes jeunes et en bonne santé, l’infertilité n’est pas une réalité envisageable. Pour combler ce besoin de maternité, l’auteure sera prête à tout essayer : le yoga, l’acupuncture, la médecine chinoise… Toutes les méthodes seront permises pour ne pas perdre espoir. Bien sûr, on pourrait croire que ce roman relate uniquement les difficultés à concevoir un enfant, mais Myriam nous emporte beaucoup plus loin. On s’attache rapidement à cette touchante histoire et même si sa détermination peut parfois paraître excessive, son cri du cœur résonne à travers ses mots. Pour moi, ce récit est un hymne à la détermination, mais surtout à l’espoir. Un petit roman qui touchera tout être qui croit encore en ses rêves.

Les libraires vous invitent à consulter

Quand la parentalité raconte son histoire

Par publié le

Si les romans sont nombreux à sonder la parentalité, son côté obscur ou ses innombrables petites joies, l’autofiction est également à son zénith avec ce sujet de niche. Récits, bandes dessinées ou fictions pures, ce qui relie tous les ouvrages de notre sélection non exhaustive est cette chose nommée « enfant » qui vient totalement bouleverser, pour le meilleur ou pour le pire, l’existence des protagonistes.

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres